du


du

du [ dy ] art.
del IXe; contract. de la prép. de et de l'art. défini le
1Article défini contracté. 1. de, 1. le. Venir du Portugal. Le plat du jour.
2(déb. XIIIe) Article partitif. Manger du pain. 2. de.
⊗ HOM. Dû.

du article masculin Contraction de de le qui s'emploie devant une consonne ou un h aspiré : La vitrine du magasin. La victoire du héros. Article partitif : Voulez-vous du fromage ?du (homonymes) article masculin adjectif nom masculin singulier dus forme conjuguée du verbe devoir dut forme conjuguée du verbe devoir dût forme conjuguée du verbe devoir

de, d', du, des
Prép. (d'; devant une voyelle ou un h muet; du, contraction de de le; des, contraction de de les).
rI./r La préposition de exprime des rapports, extrêmement nombreux à partir du sens fondamental, d' origine, de point de départ, et notam.:
d1./d Le lieu (départ, séparation, extraction, provenance). Venir de Toulouse. Tenir une nouvelle de qqn. Natif du Gabon.
(éloignement) C'est à cent mètres de chez moi.
|| (Particule nobiliaire.) Madame de Grignan.
d2./d L'intervalle de temps (de... à...). Du matin au soir.
|| La durée. De jour, de nuit: pendant le jour, la nuit.
d3./d Le cheminement, la progression, la répétition, l'intervalle (de... en...). épidémie qui s'étend de jour en jour. Relais disposés de place en place.
d4./d La cause. Mourir de faim. être fou de rage.
|| (Introduisant une propos. à l'indic. ou au subj.) Il est triste de ce que vous ne lui écrivez (ou écriviez) plus.
d5./d La manière. Rire de bon coeur. Citer de mémoire.
d6./d L'instrument, le moyen. Coup de bâton. Signe de tête. Suivre des yeux.
d7./d La mesure. Un navire de cent mètres. Un enfant de six mois.
d8./d L'auteur, l'agent. Le crime de l'assassin. "L'énéide" de Virgile.
|| (Introduisant le complément d'agent d'un verbe au passif.) être vu de tous.
rII./r De peut marquer également:
d1./d Un rapport de possession ou assimilé à la possession. Le livre de Paul. Un bien de famille. La beauté d'une femme.
d2./d Le rapport de la partie à l'ensemble. Le quart de la somme. Le reste du temps.
Du contenant au contenu. Un panier de cerises.
D'une chose aux éléments ou à la matière dont elle est faite. Une colonne de marbre.
d3./d La qualité. Un homme de génie.
|| La condition, la profession. Un homme de lettres.
|| La catégorie, l'espèce. Une robe du soir. Un chien de race.
d4./d La destination, l'emploi. Salle de spectacle.
rIII/r Enfin, de s'analyse comme un mot-outil de sens neutre.
d1./d Devant l'objet d'un v. tr. indir. Médire de qqn.
d2./d Devant les adjectifs, participes passés, adverbes en relation avec certains pronoms. Quelqu'un de bien. Rien de tel.
d3./d Devant un infinitif sujet ou complément. D'y retourner ne vous donnerait que du regret. Il est fâcheux de ne pas s'entendre. Arrêtez de courir.
d4./d Devant l'infinitif de narration. Et moi de rire encore, et lui de crier de plus belle.
d5./d Devant l'attribut de l'objet des verbes taxer, traiter, qualifier. Traiter qqn de voleur.
d6./d Dans les appositions. La ville de Nantes. Ce fou de Rameau.
d7./d Dans certaines locutions figées. Comme de juste. à vous de jouer.
————————
de, du, de la, des
articles partitifs (devant les noms d'objets qui ne peuvent être comptés). Boire du cidre en mangeant des crevettes et de la dinde.
(Abstrait) Il y a du vrai dans ce qu'il dit.
————————
du
article m. Sing.
d1./d Article défini contracté. Le fils du voisin.
d2./d Article partitif. Prendre du bon temps.

⇒DU, article contracté masc. sing., voir DE1 et DE2.

du [dy] art.
ÉTYM. IXe, del; contraction de la prép. de, et de l'art. déf. le.
1 Article contracté, en usage devant consonne et h aspiré. || Venir du Portugal.La fin du héros. 1. De et le.
2 (Déb. XIIIe, del). Article partitif. || Manger du pain et de l'ail. 2. De.
HOM. ; formes de devoir.
————————
2. de [də], du [dy] (pour de le), de la [dəla], des [de] (pour de les) art. dit « partitif ».
ÉTYM. XIIIe; de la prép. de associée, dans certains cas, à l'article défini. REM. Phonét. : Voir ci-dessus, 1. De.
Article précédant les noms de choses qu'on ne peut compter.
1 Devant un nom concret. || Manger du pain. || Manger des épinards. || Fumer du tabac blond. || Consommer de la bière. || Filer de la laine. || Couper du bois.
1 Buvant de l'eau dans un vieux pot à bière (…)
Voltaire, le Pauvre Diable.
REM. Ne pas confondre : manger des épinards et manger des gâteaux (art. indéfini. → Des, III.). — Cependant, dans l'expression manger des gâteaux que j'ai apportés, des représente l'article partitif.
2 Devant un nom concret nombrable auquel on donne la valeur d'une espèce. || Manger du lapin. || Pêcher de la sardine. || Il y a de la fraise dans ce bois. || On trouve en lui du collégien.
2 (…) dans tous les cœurs il est toujours de l'homme.
Molière, le Misanthrope, V, 4.
3 Dans tout ancien professeur, il y a de l'apôtre.
Paul Bourget, le Tribun, p. 32.
Fam. (devant des noms désignant des personnes réelles) :
3.1 (…) on n'avait pas une clientèle bien passionnante, du boutiquier du quartier, de l'employé, du facteur, pas grand'chose d'intéressant (…)
R. Queneau, Loin de Rueil, p. 217.
3 Devant un nom abstrait. || Éprouver de la répulsion. || Avoir du courage. || Faire de la publicité. || Faire de la moto, du vélo. || Jouer de la musique, et, par ext., jouer du Rameau. || C'est du Valéry.Avoir bien de la chance, bien des déceptions.(Avec en; fam.) || Il en a, des remords. || Tu en as perdu du temps.
4 Il n'y a là que de la musique écrite ?
Molière, le Malade imaginaire, II, 5.
5 Nul n'aura de l'esprit hors nous et nos amis (…)
Molière, les Femmes savantes, III, 2.
6 (…) je (…) n'aurai de l'attachement que pour vous.
Molière, George Dandin, III, 6.
REM. À la forme négative, l'article est omis et seule la préposition reste. || Ne pas manger de (du) pain. || Ne pas avoir de (de la) conscience. || Elle n'a pas perdu de temps. || Vous n'avez pas d'excuses. || Il n'a pas pris de précautions.
4 Vx. || De, devant un adj., remplaçant du, de la, des. || Manger de bonne soupe (ne pas confondre avec de venant de des, article indéfini. → Des). Mod. || Manger de la bonne soupe. Dans des expressions proverbiales figées. || Faites-moi de bonne politique, je vous ferai de bonne finance.
7 (…) il faut manger de bon gros bœuf, de bon gros porc, de bon fromage de Hollande (…)
Molière, le Malade imaginaire, III, 10.
8 J'ai le plus grand plaisir, dit-il, à jouer de bonne musique.
G. Duhamel, la Musique consolatrice, p. 82.
9 (…) de la bonne encre et du bon papier (…)
Gide, Journal, 4 juin 1949.

Encyclopédie Universelle. 2012.


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.